Les Utopies Concretes - Articles et expériences




ÉCOOCIVISME

Utopie réalisable - 2


Notes de lecture d’après le texte de YONA FRIEDMAN - UTOPIES RÉALISABLES - Chap. II

mardi 21 octobre 2003, par ecoo


Egalement dans cette rubrique :
L’utopie grain de sel…
Utopie réalisable - 1
Utopie réalisable - 7
Quel projet de civilisation pour l’Europe ?
"Et si la beauté pouvait sauver le monde..."
Utopie réalisable - 5
Faut-il tuer la liberté d’expression ?
Utopie réalisable - 6
Genèse et libération du conformisme
Utopie réalisable - Avant-propos

Autres rubriques :
Edito : les Utopies Concrètes

Ces notes concernent les sociétés, égalitaires ou hiérarchiques, "utopies réalisées" composées de gens et d’objets. La création de monnaies locales autogérées en systèmes comptables solidaires induit un projet utopique nouveau, "réalisable".

Notes :


II - LES UTOPIES SOCIALES

Une société est une utopie réalisée, un projet accepté par les individus. Le comportement social est "inventé" pour faciliter la survie de l’individu et non celle de l’espèce, étant donné que c’est l’individu qui a conçu et communiqué cette abstraction nommée "espèce".

1. Les utopies sociales impliquent un langage

Mécontentement, consentement, moyens mis en œuvre (voir utopie réalisable1) toute utopie est, au moins partiellement, sociale. Pour les décrire il faudra un langage, un vocabulaire, précis pour reconnaître ou comparer les structures par un jugement personnel libre.

2. Représentation de la société par des graphes

Nous appelons société un ensemble d’individus entre lesquels existe obligatoirement des relations. Pour l’image d’une société, je dessine un point pour chaque personne puis les lignes reliant les personnes ; chaque individu sera relié, en passant par d’autres, à n’importe quel individu de cette société (graphe connexe) et aussi la direction d’une relation, suivant l’influence. Une flèche part de celui qui exerce l’influence (observable) vers celui qui la reçoit (graphe connexe orienté).

3. Les caractéristiques structurales des sociétés

Certaines propriétés topologiques caractérisent l’organisation d’une société.
-  influences (directes ou indirectes) exercées par un individu déterminé sur tous les autres
-  influences exercées sur lui par les autres. Méthode simple de description de la structure de toute société imaginable. Alliance ou dépendance - structure sociale hiérarchique ou égalitaire - différence entre la situation sociale d’une personne en présence ou après le départ d’un autre membre : les adversaires bénéficient de la défection et les alliés en sont victimes - la hiérarchie se transforme.

4. La société "égalitaire" et la société "hiérarchique"

Deux concepts importants :
-  Égalitaire si tous ses membres ont la même situation sociale, sans notables ayant de l’influence. Une société égalitaire est possible et sera considérée comme stable si la dépendance de chaque membre de cette société au départ de n’importe quel autre membre est la même.
-  Hiérarchique : il en existe en très grand nombre ; cette société est représentée par un arbre : la personne racine est la plus puissante et hiérarchie progressive des alliances qui part de la même racine.

Deux schémas de propagation des influences diamétralement opposés :
-  égalitaire, la propagation part de n’importe quel membre, arrive à tous les autres
-  hiérarchique, il n’y a qu’un seul membre qui puisse assurer qu’une influence arrive à tous les autres

Ces deux types de société ne sont pas les seuls possibles mais leur importance est particulière :
-  nos utopies actuelles ont (généralement) pour but la société égalitaire.
- nos organisations techniques sont fondées sur la société hiérarchique.

5. La société contient des hommes et des objets

Un système d’influences mixte réunit personnes et objets. Un homme se préoccupe de sa situation dans une société alors qu’un objet, par contre, n’en est pas conscient. Cette définition nous permettra d’imaginer d’autres alternatives : une société
-  égalitaire par rapport aux hommes
- hiérarchique par rapport aux objets

6. "société" et "environnement" sont des synonymes

Cette équivalence peut se traduire par : ensemble contenant des personnes humaines et des objets. Société et environnement signifient donc la même chose, c’est à dire "les autres" car l’environnement dépend de celui qui en parle mais s’en exclue lui-même.

Les autres sont différents pour chacun de nous.

À venir : notes de lecture des chapitres suivants ;

Texte intégral : voir

http://www.lyber-eclat.net/lyber/fr...).

Auteur(s)
ecoo

Répondre à cet article.
Création internet par les ateliers Ouhpla.net de Passerelle Eco
Les Utopies Concretes | PLAN DU SITE | REDACTION