Les Utopies Concretes - Articles et expériences




Café de l’Utopie

"Et si la beauté pouvait sauver le monde..."

jeudi 12 janvier 2006, par Emmanuel J. Duits


Egalement dans cette rubrique :
PAS DE DEMOCRATIE DIRECTE SANS EDUCATION
Quel projet de civilisation pour l’Europe ?
Utopie réalisable - 2
Retrouver la liberté en amour
Utopie réalisable - 1
Utopie réalisable - 7
Utopie réalisable - 3
Peut-on dépasser violence et antogonismes politiques ?
Utopie réalisable - 5
Faut-il tuer la liberté d’expression ?

Autres rubriques :
Edito : les Utopies Concrètes

A partir de la pièce « Thomas More, un homme pour l’éternité » au Trianon du 10 au 29 janvier 2006, voici une initiative décloisonnante, due aux créateurs et acteurs de la pièce, que je répercute ici : "Nous organisons une multitude d’évènements, dans le foyer du Trianon avant la représentation sous le nom de café de l’utopie. Ateliers artistiques, rencontres, brunchs, se succéderont, permettant ainsi de créer des ponts entre la scène et les questions quotidiennes, les aspirations secrètes et la réflexion commune."

Source : http://www.spectacle-thomasmore.com/

"Tous les modèles de développement arrivent aujourd’hui à une impasse ; les idéologies, sont à bout de souffle. Beaucoup s’accordent à regretter le manque de vision pour imaginer et bâtir le monde de demain, et pressentent qu’il n’y aura pas de renouveau global de nos sociétés sans un profond changement des personnes.

Par le beau, l’homme accède à une dimension intérieure, qui lui permet d’accéder à une dignité humaine et de retrouver l’espérance. Cette conviction, un nombre croissant de personnes la partagent et tentent de l’incarner dans leur agir professionnel et personnel. Certains ont eu le désir de se réunir régulièrement pour partager, échanger et faire grandir leur expérience, leurs attentes, leurs réussites et leurs échecs. Ils se réunissent maintenant depuis plus de dix ans, autour d’un congrès bisannuel au titre insolite « Et si la beauté pouvait sauver le monde ? ».

Ce congrès est d’abord un réseau d’amis, acteurs de la vie de tous les jours. Venant de nombreux pays et continents, ces hommes et femmes de tous métiers contribuent ainsi à faire émerger progressivement une proposition de société.

Aujourd’hui nous venons présenter ce congrès au théâtre le Trianon à l’occasion de la présentation du spectacle « Thomas More ». La troupe qui a monté ce spectacle, et les associations qui se joignent à l’événement font partie des organismes fondateurs de ce congrès. Notre désir est de faire connaître cette initiative et d’inviter tous les gens interpellés par cette question, à partager cette conviction dans un espace ouvert ou chacun peut prendre sa place simplement sans jugements ni tabous.

Au programme de cette après-midi du 14 janvier 2006, au Théâtre du Trianon (Paris 18ème, Métro Anvers) :

Un temps artistique insolite pour faire vivre l’expérience du beau

La présentation animée des cinq premiers congrès

Puis une intervention de JC Besson Girard

Auteur de Decrescendo Cantabile, qui nous exprimera comment à partir des enjeux de la société actuelle, la vision du beau peut nous sortir d’une mentalité rationnelle et marchande, et nous ouvrir à une perception autre de la réalité."

Cet article n’a pas été écrit par E.J. Duits. Je me contente ici de le transmettre, le trouvant en sympathie avec les initiatives de l’utopies concrètes.

Auteur(s)
Emmanuel J. Duits
Les Utopies Concrètes

Instigateur des Utopies Concrètes



Répondre à cet article.
Création internet par les ateliers Ouhpla.net de Passerelle Eco
Les Utopies Concretes | PLAN DU SITE | REDACTION